CIMES TERRE

DESCRIPTIF DE MON VOYAGE IDEAL

cairn 1 : le voyage commence au cimetière d’arbéost. Il ceint l’église. Ecouter-voir la vie dans le cimetière. Elle se manifeste par les sons (principalement provoqués par le vent), par l’ouvrage du temps (les lichens, la rouille, les fêlures, les dites mauvaises herbes, les dits signes extérieurs d’abandon). Elle se manifeste par la présence de l’humain (les visites, les pots de fleurs, les mots prononcés, les silences, les pas sur les graviers, les mots écrits sur les livres de faïence, les couronnes de perles), la faconde ouvrière (tombeau de béton, taille de marbre souvent venu de chine ou d’inde, le désherbage des allées), par la gestion de la commune (panneaux à l’entrée, petits panneaux sur les tombes, présence d’un gardien employé municipal). Par quelqu’un qui écoute et regarde, par quelqu’un qui photographie.

 

20160107_165641

Couronnes de perles contre la façade nord de l’église d’arbéost

quartier des tombes présentant des signes extérieurs d’abandon

Cairn 2 : Le temps vécu au cimetière, et les images données par le cimetière, sont source d’écriture. Textes courts et fidèles au cimetière. C’est lui qui parle. Il parle à travers moi qui initie le voyage. Il parle par l’autre que j’écoute parler du cimetière, et/ou qui écrira dans le cadre d’ateliers d’écriture. Publication sur ce blog débutée en 2014 (pète Aïchouch) et qui se poursuit au rythme de la condensation des mots et des rencontres.

Cairn 3 : Variante : d’autres lieux de publication. Démarches auprès de Communautés de Communes et de journaux régionaux pour ouvrir des lieux d’écriture littéraires dans des journaux et bulletins lus par la grande majorité des habitants dont certains deviendraient partie prenante du journal auquel ils sont abandonnés (lapsus!) abonnés…

Cairn 4 : « fin » de voyage. Un jour du mois d’aout où Cimes terre sera mis en partage.

Cairn 5 : Invitation à participer à une fiction collective : Le titre TOMBE d’AOÛT (arbeost peut se traduire par tombe d’aout en breton). L’histoire : un narrateur sans tombeau de famille part en quête d’une tombe abandonnée qu’il  s’appropriera pour y mettre fictivement, un ancêtre. Il la trouve dans un petit village des Hautes-Pyrénées montrant des signes extérieurs d’abandon.

Le procédé de la fiction

podredprint blue sacha5

Cairn 6 : Revenir au cimetière, mais un autre. Le cimetière rêvé. Il se trouve quelque part en forêt. Disons que c’est un cimetière naturel artistique. On y voit un cercueil fabriqué à la manière de l’oiseau, son nid. On y voit des os dans la terre, dont on perçoit qu’ils ont été enterrés, et non déterrés à la manière d’un archéologue. On y voit un creusement délimité par une simple ficelle. On y voit des coquilles d’oeuf en mozaïque qui écrivent les hiéroglyphes d’un nom. On y trouve un matelas pour humusation future. On y trouve un musée des funérailles; réflexion sur ce qu’on pourrait y trouver. Source de réflexion : le Musée des Funérailles ‘Tot Zover’ (‘Jusqu’ici’) qui a ouvert ses portes en décembre 2007 à Amsterdam, sur le terrain d’un grand et vieux cimetière et crématoire. Peut-être le musée ne contraindra-t-il que des photos d’éléments de tombes montrant « des signes extérieurs d’abandon ». On y voit des bancs de bois disposés en arc de cercle en attente de fesses de chair

20160107_165720

croix déliée couchée sur une tombe du cimetière d’arbéost

quartier des tombes présentant des signes extérieurs d’abandon

Cairn 7 : Recueil des images (film) de ce cimetière naturel artistique.

Cairn 8 : Recueillir les images (film) de MN Bouillet dans le cimetière rêvé. Ces images sont pensées pour une voix. Prémisse du texte dit en voix-off « ici, futur cimetière naturel, nous arriverons par le chemin des morts, en carriole, à vitesse d’hommes. Le corps sera nu sous un drap, déposé sur une civière de lin et de bambou à même le bois de la carriole. (..) Le cheval s’emballera, provoquera angoisse et fou rire. Il y aura des vieux et des enfants en début et fin de cortège(…) Ici, sur ce matelas de copeaux, deux porteurs déposeront la civière et toutes les présences lâcheront des copeaux en pluie sur le corps en commençant par les lieux intimes qui pourraient mettre mal à l’aise les pudiques une fois le drap de lin retiré. (…) ici sera la cérémonie pseudo funéraire pseudo archaïque, celle d’aujourd’hui n’en est que le rêve (…)

reflet d’un bibelot caché derrière une tombe du cimetière Langelle à Lourdes

20160108_152657

Cairn 9 : revenir au cimetière ceinture de l’église. Faire le point sur la matière accumulée : l’écrit, fragmentaire, l’écrit sous forme de fiction à monter, les images, statiques ou dynamiques. Que faire de cette matière ? Comment la partager ? Telles sont les questions.

Cairn 10 : un jour d’août, d’une année, partage dans le cimetière et dans l’église et peut-être dans ce qui reste du cimetière rêvé quelque part en forêt.

APERÇU DE CE QUE CE RENDEZ-VOUS POURRAIT DONNER À VOIR ET À ENTENDRE

expo photos dans le cimetière

diffusion du film cimetière rêvé dans l’église

diffusion du film : une philosophie les yeux fermés de la belge Sacha Kullberg, http://unephilosophiedesyeuxfermes.blogspot.fr/

spectacle vivant restituant le récit collectif TOMBE D’AOUT

diffusion textes de participants à des ateliers, pré-engistrés près de certaines tombes, ou dans le village

texte soufflé au creux de l’oreille dans l’église


Besoins techniques, sous-entendus besoins financiers non chiffrés :

– Photographe : Alain Suberbielle

tirage photos et mise en forme

– vidéaste : filmer le cimetière rêvé

montage :

– Son : enregistrement voix « off » cimetière rêvé, enregistrement sons cimetière 

– Comédien : Restitution fiction envoyée sous format carte postale

– création sonore : cérémonie pseudo-archaique, pseudo funéraire

– Soutien mise en forme textes sur Blog


Démarches :

– auprès des rédacteurs journaux locaux

– mairie arbéost et autres mairies où seront proposés les ateliers d’écriture (Lourdes).

– contacts avec des lieux de cimetières naturels (Grande bretagne, pays bas et Niort, Auray) et des artisans qui fabriquent des cercueils biodégradables (grande bretagne, calais, franche-comté)

%d blogueurs aiment cette page :