je ne sais pas

12 juillet 2018 § Poster un commentaire

(…)
et je ne sais pas le visage de l’humain
dans le miroir du millénaire prochain
le nombre de puces cachées sous l’épiderme
sa vision du proche, du passé, de l’hymen
je ne sais pas

et je ne sais pas les verres qui grouillent sous la terre
ce qu’ils ingèrent, ce qu’ils chient, si c’est de la merde
les racines des arbres se déchaussent-elle
ainsi que le font les vieilles dents de ma mère
je ne sais pas

Et je ne sais pas s’il me faut construire une arche
un ballon ou un dirigeable
la boue engloutit des villages
le niveau monte, la canicule ainsi que le grand large
je ne sais pas

je ne sais pas si les vents chassent la tristesse
d’avoir été chassé d’chez soi, nu et sans passerelle
y-a-t-il des sourires qui réparent les blessures
le bonheur de l’autre est parfois injure
je ne sais pas

et le plaisir dans la mer, de s’y baigner
d’y offrir sa peau, ses humeurs, son humilité
est-ce la même mer, monstrueuse, qui arrache
les corps habillés de la terre en désastre
je ne sais pas

je ne sais pas la force des mots, le bouche à oreille
ni le pouvoir des discours éructés dans le micro
l’homme est-il un loup pour l’homme
et la femme une louve qui a troqué ses poils ?
Je ne sais pas

Je sais que je suis là, les yeux souvent humides
Je déniche sur les visages le duvet des sourires
la douceur des oisillons cachés sous le faîtage
la joie d’un frère, d’une sœur, m’emporte dans son sillage

et ce que je sais aussi, avec certitude
c’est le mouvement de mon cœur
de ma tête, de ma maison
là-dedans, jamais rien de fixe
ça change, ça se réorganise
le divin parfois s’y invite, le temps d’une grâce
le reste du temps, ça veille à l’ombre- lumière
à l’onde corpusculaire, à l’eau, à chaque graine
ça grince souvent sous la dent
quand des grains de sable s’en mêlent

le corps fixe qui vous parle ici
c’est le petit monde mouvant du dedans qui l’actionne
pour que toujours, le cœur fonctionne

si un jour ce monde devait se réduire à un point…
je n’irai pas plus loin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement je ne sais pas à STYLOBATE.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :