Va vis deviens et renais

8 février 2018 § Poster un commentaire

Proposition d’écriture suggérée par l’activité cruciverbiste de René :

Écrire un texte avec les mots contenus dans la Grille 2 remplie au Kairn avec un petit verre de vin blanc sur glaçons :

Fille, fragmentation, grâce, légion, émancipée, émettre, dialecte, entier, ustensiles, inspiratrice, suscita, néerlandaise, héroïne, nature, etc, embarqué, gouttes, divise, serin, sait, desseins, ainsi soit-il, amen, amorce, osa, tomate, neuf, Europe, assaillant, aplatisseur, escalier, beurre.

pour René et qui veut

   Au col là-haut croassent les corbeaux,

+ à Arras plus bas s’entrelacent les badauds.

+ Fragmentation de précieuses rencontres.

+ Grâce de moments, ni pour ni contre.

+ Afflux de visites en légion débarquées

+ pour embarquer en tartine, le temps d’un quart ou d’un thé,

+ près d’assaillants récits d’héroïnes émancipées.

Merci, merci, à celle qui osa, merci merci etc

Miscellanées d’images de lignes et de colonnes,

+ meubles et mots carrés en étagères en escalier.

+ Rayons d’ustensiles, de canes déchaînées

+ servies sur subtile fondue de papier.

+ À la table des V.D, il y a les habitués

+ Va, vis deviens, et René.

Merci, merci, à celle qui osa, merci merci etc…

Bienvenu-e-s en ce lieu entier, né d’une grande inspiratrice,

+ fille d’un rêve granit, commis en terre korriganie,

+ le pays des cheveux au vent et des humeurs salines.

+ Amen ! Esprit breton qui suscita au K de Karine

+ le brillant dessein, de se l’offrir, de nous l’offrir.

Merci, merci, à celle qui osa, merci merci etc

La nature alentour est chambre magique,

+ gouttes de brumes, beurre de soleil atavique.

+ Chapeau blanc de neige posé en grand silence

+ sur la butte chaumée, que la marmotte encense.

+ Multitude de verts, de vers et de verres vivaces

+ nourris aux bulles ambrées de la bière loquace ;

+ Au bar de zinc, le soir, on s’engage et on s’en gave.

+ Ici s’amorce un lieu unique où se multiplient

+ les emprises, les surprises, et les prises.

Merci, merci, à celle qui osa, merci merci etc

—————————————————————————–

C’est à l’encaissement, seulement, que l’on divise.

—————————————————————————–

En guise d’addition, sans morale maligne,

pour caser cinq mots qui encore, rechignent,

je vous livre cette soudaine pensée :

«  Le prêtre sait émettre des jugements peureux

sachons pour notre part, émettre des jeux vœux.

Donnons aux rêves, réalité

qu’ils soient serins,

araignées, ou chimpanzés

qu’importe !

Rendons visible leur vif corps innervé.

Sachons partager les porteuses questions

Qui mènent, sûr, aux saines transgressions.

Laissons aux politiciens les fades tomates

en lieu de plainte, bâtissons des stylobates.

À l’heure d’un territoire Europe, aplatisseur de relief

concoctons de serpentins rhizomes soubassement d’une Nef. 

Ainsi soit-il….»

Pourboire : une néerlandaise :

langue fabriquée de sonnants dialectes

qui illustre à merveille ce pot de rimes peu sélectes.

Par ailleurs, néerlandaise, contient landaise.

Peut-être le nom tout neuf d’une prochaine tartine

Balaise !

https://www.lekairn.fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Va vis deviens et renais à STYLOBATE.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :