ça boîte à dakar

12 mars 2016 § Poster un commentaire

Il est donc une boîte remise par un enfant à la voyageuse, le jour de son départ. La boîte porte des inscriptions. On dirait des lettres arabes, mais c’est un rébus écrit en « braille ». Le message peut-être lu par le toucher du doigt, tandis que les yeux regardent la ligne bleue des Vosges. Il fait nuit. L’ami doit être là, au bout, à attendre. Être attendue à l’étranger, oh joie !

L’océan n’est pas loin (odeur), qui borde le continent africain. L’océan, lèche la « civilisation ». La civilisation se méfie du ventre d’eau sans peau. Vu d’avion, l’océan semblait infini.

Au premier pas, c’est le chaud. Au deuxième c’est l’inquiétude. L’ami n’est pas là. Le doigt touche le métal gravé de la boîte.

Il fait chaud, il fait nuit.  Les tongs claquent ou traînent sur le sable, batterie des retrouvailles. Quelqu’un va venir.


la boîte, le vol, (vous êtes ici), ligne de fuite, le thé, miroir miroir, la main sur la joue, la boîte avec les enfants, arrachement/attachement, premiers mots, à la lame du rasoir, croyance, écoute, toubab, la boîte avec sagar, retours, gie, une gazelle à la mer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement ça boîte à dakar à STYLOBATE.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :