le vol

11 mars 2016 § Poster un commentaire

Pas bouger. Coincé entre hublot et passagère. Échange de quelques mots de politesse, mais pas plus. Il est prudent de ne pas ouvrir grand les oreilles à une conversation avec une étrangère qui potentiellement est bavarde, angoissée, imbue de sa personne, sans relief et sans curiosité et réciproquement. Le livre est une compagnie plus gérable. On l’ouvre, on le ferme, au gré de l’envie de mots ou de silence, ou de sommeil, ou de contemplation des nuages, des montagnes. Des couleurs. Des formes grasses d’ombres. En altitude, le relief s’estompe. Seule la connaissance le recrée

Pas bouger. Ni pour préparer à manger, ni pour desservir, ni pour la vaisselle. Le repas vient à soi. Le siège est le royaume Le royaume est remis au mains du pilote, du commandant de bord, des stewards, des hôtesses, et de la technologie.

Un homme d’affaire, trapu, costaud, vaillant, pleure sur le siège devant. Il supplie qu’on lui ouvre le hublot. Il sait que c’est impossible, mais la peur fait sauter les verrous de la rationalité. L’hôtesse accueillent les délires de l’homme. Elle lui prend la main, le rassure, profitez, monsieur, du rare moment qui vous est offert où vous n’avez ni à entreprendre, ni à penser, ni à agiter vos bras, ni à rougir de honte. Vous êtes un oiseau porté par les courants amis. Vous volez vers le chaud. Pendant ce temps, le monde continue de tourner. Les actions de descendre et monter et vous n’y pouvez rien.

Fermez les yeux, Duerme duerme, monsieur, le sable n’est pas loin.


la boîte, (vous êtes ici)  ça boîte à Dakar, ligne de fuite, le thé, miroir miroir, la main sur la joue, la boîte avec les enfants, arrachement/attachement, premiers mots,  à la lame du rasoir, croyance, écoute, toubab, la boîte avec sagar, retours, gie, une gazelle à la mer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement le vol à STYLOBATE.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :