roberto juarroz

9 janvier 2016 § Poster un commentaire

IV

1

Une rature dans le texte

crucifie l’écriture

ressemble à la mort.

La mort est aussi

une rature dans le texte.

Mais tout le raturé

fait ressortir autre chose.

Quelle chose ressortirait

si l’on raturait tout le texte ?

(dans treizième poésie verticale)

 

IV

1

Une rature dans le texte

crucifie l’écriture

ressemble à la mort.

La mort est aussi

une rature dans le texte.

Mais tout le raturé

fait ressortir autre chose.

Quelle chose ressortirait

si l’on raturait tout le texte ?

IV

1

Una tachadura en el texto

crucifica la escritura,

se parece a la muerte.

La muerte también es

une tachadura en el texto.

Pero todo lo tachado

hace resaltar otra cosa.

∂ Qué cosa resaltaria

si se tachara todo el texto ?

IV

1

Una tachadura en el texto

crucifica la escritura,

se parece a la muerte.

La muerte también es

une tachadura en el texto.

Pero todo lo tachado

hace resaltar otra cosa.

∂ Qué cosa resaltaria

si se tachara todo el texto ?

à ce jour, je ne vois rien au delà du texte raturé, où alors, une question. Je vois le texte sous la rature. Si la rature est la mort (parece), que vois-je sous la vie raturée ?  à ce jour, je vois l’empêchement à dire des mots pour aller plus loin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement roberto juarroz à STYLOBATE.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :