déchronologique tombe d’août # 13.0

1 avril 2015 § Poster un commentaire

rappel des épisodes précédents : celle dont il est question ici vient d’une famille de chasseur va dans une famille de chasseur. le village dont elle est tombée amoureuse s’appelle LA TOMBE. ça plombe. celle dont il est question ici se demande si elle ne se condamne pas à intégrer une société anthropologiquement semblable à celle qu’elle ne cesse de fuir. au cours de nos dernières rencontres, elle s’offre une parenthèse et parle de chien

TROIS, c’est une histoire d’inerte et d’animé, de vie et de mort, et de ce qu’il y a entre, la frontière, indissociable de l’adjectif labile. autrement dit, une frontière aussi insaisissable que la chaîne des pyrénées. le chien qui s’amuse à s’effrayer de la pierre inerte qu’il anime serait une parabole de l’effrayante tâche jubilatoire qui incombe aux êtres humains. le vivant ne serait que de l’inerte animé jusqu’à s’en effrayer, car qui a le pouvoir de donner vie à l’inerte si ce n’est le dieu ou les dieux. les dieux n’ont pas leur place sur terre, ils échouent toujours dans des lieux imaginaires. le privilège de l’être humain serait de rouler la pierre entre nos pattes, de la shooter au loin quand ça s’emmêle, de la remettre au centre et de recommencer. « tu comprends maintenant pourquoi le foot-ball est si populaire ? », conclut-elle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement déchronologique tombe d’août # 13.0 à STYLOBATE.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :