déchronologique # 2.1

4 mars 2015 § Poster un commentaire

rappel des épisodes précédents : celle dont il est question vient d’un village d’agriculteurs-chasseurs va dans un village d’agriculteurs-chasseurs : la Tombe. un nom de frisson dans un buisson au milieu d’une battue. celle dont il est question se demande pourquoi elle se condamne à intégrer une société anthropologiquement semblable à celle qu’elle fuit. quelle est la force magnétique qui l’attire ? est-elle libre ? sommes-nous libres ?

elle passe des jours des jours elle passe avant de franchir un pas. elle sait. les mâles dominants vont souiller sa cuisine, au sens propre comme au figuré. pan, poils, bottes, roulées, auréoles, testostérone, crottes, aboies, sang. ils vont siffler, ils vont renifler, ils vont traquer, ils vont braquer, ils vont vider ils vont dépecer, ils vont trancher, ils vont décapiter, ils vont s’éclabousser. sur le visage, des gouttes rouges en forme de larmes qui sèchent à la joue, version sanguine de pierrot lunaire noir et blanc. sur le carrelage, le carnage.

« bon », dit celle dont il est question « ce que je décris est un mélange de souvenirs et de projections. je raconte depuis les tue-cochons de mon enfance. j’y étais j’en faisais partie. et je projette sur les retours de chasse.  je n’en faisais pas partie je n’en ferai pas partie. fille.  »

ils vont se partager le butin du matin. filets mignons, cuissots, abats, rouston… ils vont le mettre dans la fourgonnette blanche enveloppée de la peau de la bête. les chiens de chasse n’ont pas intérêt à fourrer le nez, se prendraient la raclée. les chiens de chasse, quels qu’ils soient, doivent savoir, question d’éducation, que le gibier n’est pas pour eux. le chasseur de chasse est fier de son chien. pas sûr qu’un chasseur chasse sans son chien. la chasse c’est le chien et le plaisir de tirer.

ils se partagent le butin du matin. filets mignons, cuissots, abats, rouston enveloppés dans la peau pour le chasseur. os graissés enveloppés dans la peau pour le chien de chasse.

« en vrai » dit-elle  « boyaux, placenta pour le chien de chasse, un truc sanguinolent dégoulinant informe comme ça. donc, pardon, pas les os pour le chien. les os restent au chaud sous la viande pour le festin. »

donc, ils restent les os et la peau, les os dedans, la peau dehors. les os et la peau ne subissent pas le même sort. le chasseur la peau dépèce la peau aime dépecer. la tête en bas le sang vidé la maladie folle évitée. il va inciser du pied au genou et faire le tour. il va inciser le long de la colonne, deux moitiés de peau. il va tirer ou fourrer le poing s’il a le coup. la peau il va jeter.

« j’ai un vice : j’essaie par tous les moyens de mettre du divin. dans la mythologie grecque, prométhée offre les os graissés enveloppés dans la peau de la bête aux dieux immortels, c’est pour ça que j’ai menti. mais les dieux se sont pas des chiens et réciproquement, les dieux sont ce qu’on en fait et réciproquement. »

donc, ils, les chasseurs, vont se partager le butin du matin. filets mignons, cuissots, abats, rouston… ils, les chasseurs, vont le mettre dans la fourgonnette blanche enveloppée d’un coton de fromage blanc. pas d’os pour les chiens. les chasseurs vont trinquer, les fusils cassés, parce qu’avec l’alcool, on n’est plus maître de son pouvoir. y’a qu’à voir la mariée en noir, le film. les chasseurs vont échanger des mots, des phrases, des rires, et même s’ils ne sont qu’entre hommes qui trinquent, ils parlent une langue qui ne sort pas très loin, ça reste entre eux la langue des chasseurs. ils vont rentrer chez eux, fiers, fiers du chien, fiers du sanglier qui ressemble déjà dans leur tête au civet que leur femme va cuisiner, pour putain, jouir du salaire de la chasse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement déchronologique # 2.1 à STYLOBATE.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :